Accueil du site

Funboard 44 - Le site des windsurfeurs de Mazerolles et de Loire Atlantique



Actualités du site

  • Nouveau poncho serviette Funboard44
    Nous vous proposons le poncho serviette brodé avec le nouveau logo Funboard 44. Il... Lire la suite
  • Planning événements 2016
      Réservez vos dates, voila le planning 2016 des événements de... Lire la suite
  • Planning événements 2015
      Réservez vos dates, voila le planning 2015 des événements de... Lire la suite

Prévisions météo

Plus de détails
1 2 3 4 5 
Plus de détails
1 2 3 4 5 
Plus de détails
1 2 3 4 5 
Plus de détails
1 2 3 4 5 
Plus de détails
1 2 3 4 5 

Prévisions des marées

Marées à St Nazaire - En gras la pleine mer
Jour Coef. Matin Coef. Ap. Midi
Sam 27  
107
00h35
06h17
 
106
12h54
18h33
Dim 28  
103
01h25
07h01
 
100
13h43
19h16
Lun 29  
95
02h15
07h44
 
89
14h34
19h59
Mar 30  
83
03h06
08h29
 
77
15h27
20h44
Mer 31  
70
04h00
09h18
 
64
16h23
21h35
Jeu 01  
58
04h59
10h22
 
54
17h25
22h39
Ven 02  
06h03
51
 
13h19
18h29

 

Grèce - Paros et Naxos
Les Spots
Vendredi 18 Novembre 2011

Récit de voyage d'un vrai trip camcam dans les Cyclades par Michel


vendredi 17 juillet 2009 20h

On charge le camion et on part direction Venise. Bateau lundi à 15h. 13 h de route de prévu. 
On s'arrête pioncer à l'arrache sur une aire d'autoroute vers Bourges. Un marocain retournant surement au pays nous réveille en plein milieu de la nuit  (6h, héhé) après 10-15 tentatives de démarrage de 20 secondes chacune. Ensuite on entend des jurons puis un bruit de caisse à outil jeté par terre. On se rendort sereinement.

samedi 18 juillet

Ben on roule, on roule.
On passe devant plein de vaches puis le panneau "Charolles". Et la, mon chromosome masculin fait "j'veux un steack !" Hop, petit crochet, restaurant et on repart. Tunnel du mon blanc. Toujours une trentaine d'euros . Passage en Italie sans encombre. Personne sur l'autoroute.
Il est 20, on arrivera pas à Venise ce soir. On s'arrête près du lac de garde : maps.google.fr
On y trouve un camping ouvert et pas complet. Cette région est très prisée et chère (40 euros la nuit pour 2 + camcam, les salaud  ). Petite balade au bord du lac. Il y a un loueur de planche. L'eau froide + soleil doit lever un bon thermique. On se cuisine des pattes au saumon + crème fraiche italienne ... sucrée. Quand on a faim, on mange ! On pionce à coté de vendéens.

Dimanche 19 juillet

Il nous reste 150 bornes. On décolle cool, on roule cool et on arrive fin de matinée dans notre camping près Venise, Le Rialto. Il est très simple et positionné devant l'arrêt de bus pour Venise (10 min) : maps.google.fr
Après midi passée donc à  Venise sur l'ile de Murano, spécialisé dans le soufflage de verre : maps.google.fr
On achète 2-3 bricoles pour la famille. Bon petit restaurant le soir. Pratique le GPS en mode piéton pour se retrouver dans Venise. Retour avec le dernier bus à 23h30 + dodo (mal aux pattes).



















Lundi 20 juillet

Le bateau part à 17h. On retourne à Venise dans l'espoir de visiter la basilique place Saint Marc. Jamais vu une queue aussi longue. On laisse tomber (pas le temps avant le bateau). On se laisse alors trainer à vadrouiller dans les ruelles en mangeant sur le pouce.

Checkin à 15h. On est en avance, on monte sur le bateau rapidement. On y retrouve Jean-Marc et Jacqueline, des amis planchistes qui feront le voyage avec nous.
Le bateau part. Il traverse Venise pour rejoindre la mer. C'est impressionnant de voir un paquebot traverser une ville.

On s'installe pour 32 heures de traversé. Autant vous dire qu'on a pris un bon stock de bouquins ...

 

Mardi 21 juillet

Pas grand chose à faire sur le bateau. Il y a un vent vitesse de 45 km/h constant. Le bateau va vite. C'est agréable le jour mais chiant le nuit. 

On a dormi sur le pont. Duvet + tapis de sol + surduvet étanche conseillé. On s'était fait avoir la nuit dernière à être réveillé par les embruns sallés à 2h du mat, on s'est équipé pour cette année. 

Sinon, on lit, on mange, on redort, on remange, on relit, on redort ...

Mercredi 22 juillet

4h de sommeil dans le buffet. Arrivée à 5h à Patra, Grèce : maps.google.fr
On passe dire bonjour à Odile ... On prend la route direction Athènes. 

On s'arrête sur la route pour prendre un ti dej sur la plage avec le levé de soleil (non ce n'est pas le 1er que je vois Thomas). On s'arrête pour voir le canal de Corinthe. 80m de haut et 25 m de large. Impressionnant (cf photo) : maps.google.fr

On débarque au port d'Athène vers 10h. 1er bateau dispo à 19h. Bon ben on va visiter Athènes. Après s'être perdu dans la Plaka (le quartier touristique), petit resto sympa à l'ombre. Calamar à la plancha avec un petit résineux bien frais. Grosse sieste sur un banc public. Ben oui, levé depuis 4h ! Et nous voila sur l'embarcadère pour Paros : maps.google.fr

Vu que l'organisation des Grèque est aussi efficace que le camion de Jacques sur autoroute, en attendant le montée sur le bateau j'ai eu le temps de poncer et colmater ma board fraichement pété le jour du départ (si c'est pas du sabotage ça ...). On est l'avant dernier véhicule à rentrer alors qu'on est arrivé 2h avant le départ. La mère est formée, c'est parti pour 5 heures à 45 km/h (vive le GPS). Arrivé à 1h du mat. On file un peu au pif vers Santa Maria pour trouver un coin à squater pour la nuit : maps.google.fr
Coup de bol, on tombe sur le camping. Coup de bol, y a un gardin qui nous ouvre. Coup de bol, on peut rentrer pour la nuit. Coup de bol, y a de la place. Enfin une bonne nuit de prévu après tout ce trajet. 

 

Jeudi 23 juillet

Levé tard. glandage. Ponçage du "pansement" de ma board. Puis vers 15h, "et si on allait plancher ?" Pas un nuage, 15-20 noeuds, plan d'eau clapoteu. Eau turquoise transparente. 30° à l'ombre, 25° dans l'eau à vue de pied. Ca vaut pas un bon mazerolles en décembre mais bon, puisqu'on y est, on se met à l'eau.

Je mets la Search 5.8 + RRD FSW 95L. Cindy part en Search 5.0 + RRD FSW 86L. Comme ça on est assorti. short + harnais + gillet anti-impact/flottaison + casque anti-choc/insolation. 2-3 heures de nav bien sympa mais très technique. Barre rocheuse sous le vent, vent rafaleux, clapot très serré. Mais du coup, ça fait de bonnes rampes. Certaines sont mêmes surfable (pas plus d'un roller, hein). Cindy à eu plus de mal à se caler . Ma réparation a l'air de tenir. Je peux encore poncer le surplus. 

Le soir, on laisse notre matos gréé car on est à 100m de l'eau. Petit resto sympa ou on a été choisir notre poisson dans la cuisine.

 

Vendredi 24 juillet

Levé tranquille. Cindy et nos amis sortent visiter Naoussa. Je reste au camping pour taper les 5 jours de rapport en retard.
Vers 16h, tite session. Mêmes condition qu'hier, même matos. J'ai réussi un bodydrag en short. Jean-Marc nous a pété son pied de mà¢t au fond de la baie. Un bà¢teau-promène-couillon-en-bouée viens nous "sauver" juste quand on a fini de dégréé dans l'eau, qui était très bonne d'ailleurs.
Le soir au camping, on vois les "jeunes" se mettre sur leur 31. La nuit s'annonce courte pour eux, donc pour nous ...


Samedi 25 juillet

La sic toute la nuit à donf. 300 jeunes qui arrivent du bâteau à 3h du mat. La nuit fût courte.

9h45, le voisin qui a aussi bien dormi que nous nous demande si on veut faire un concert de klaxon. Banco !

10H, nous avons donc un joli concert de klaxon dans tout le camping fait par tous ceux qui auraient bien voulu dormir la nuit, et y en avait ... Le gérant du camping nous demande d'arrêter, mais on l'envoi chier bien proprement, faut pas déconner non plus. On aura même droit une tite ristourne.

11h30, on part à la recherche d'un secret home local spot dans les piste de Paros. On trouve une petite crique pour pic-niquer. Un peu de snorking. On repart repérer le spot pour les prochains jours. On trouve un autre camping tenu par des français : Le Captain Kafkis. Tout petit camping moins cher, sans voitures, sans grosse piscine, sans racolage, sans superette et ... sans bruit !

Filet mignon/mousseline + petit vin local dégueu acheté sur la route, puis balancé sur le figuier (tant pis si le figuier crève).



Dimanche 26 juillet

Enfin une nuit calme. Réveil sous le cagniard. Il commence sérieusement à faire chaud dans ce pays. L'année prochaine on va à Quiberon ... ou pas.

On décide de naviguer à New Golden Beach, petite baie sympa avec un loueur de RRD et un hôtel :maps.google.fr
Les conditions sont plus fortes que prévu (16-20 noeuds). Je pars en 5.0 + FSW 95L et 4.4 + FSW 86 L. En fait ça plane pas, on rentre et on repart en 5.8 et 5.0. C'est va mieux, mais la remontée est dure. Faire 2 bords au près et revenir au point de départ, ca m'embête un peu ... Changement d'aileron 27 -> 34. Là on va pouvoir s'amuser.
Le plan d'eau est plutôt plat. Le jibe du retour est glassi. Il y a une petite ile à 5 min dont on pouvait faire le tour. Joli mais accostage impossible. Que de la caillasse.
Je m'échauffe un peu puis passe au choses sérieuses. Aujourd'hui pas de navigation sans rien tenter. Bodydrags (réussis), dukjibes (presque réussis), speedloops (réussis … ou pas). En fait ca tourne pas. J'ai super mal à la hanche gauche, 20 catapultes à suivre, c'est pas bon.
Cindy reprends confiance en elle. Elle repasse ses jibes (en perdant encore le planning).
Un truc de fou. On se fait appelé sur la plage par ... Philippe ! Il est venu dans cet hôtel en vacances avec sa petite famille. On taille debout de gras, puis on se tire la bourre sur le spot : on part ensemble, je saute, il me double, il se plante au jibe, je m'en sers comme bouée, il me rattrape, je me plante au duck, il jibe nickel ...
Super sympas.

Le soir on se fait un petit resto sur le port de Piso Livadi : maps.google.fr



Lundi 27 juillet

1ere journée de gros vent. On retourne à New Golden Beach. La petite baie est déventée mais au large, c'est Caroline CARTON ! Vent moyen mesuré entre 16 et 26 noeuds.
Picnic sur le spot puis on grée.

Cindy sors en Zône 3.7 + RRD wavecult 75L, moi en Zône 4.4 + RRD FSW 86 L.
Elle fait un aller-retour et reviens à la nage. La baie est complètement déventée. Le départ est super chaud, malgres que le vent soit sideoff.

Je me lance. Beachstart et traversée de la baie sur des oeufs. Si je tombe, je suis mort. Ca passe. Une fois sortie de la baie, je passe en mode survie. Le vent est hyper irrégulier et rafaleux à souhaits. Il y a de bonnes rampes pour envoyer.

Je rentre voir cindy pour lui passer la 86L. Je prends la 75L. Mais elle n'arrivera pas à gérer en dehors de la baie. Faut dire que c'est franchement technique. Ca sera pas son jour.

Elle prête son floteur à Jean-Marc.

De mon coté, ben je galère pas mal avec 10 L de moins dans des conditions si irrégulières. Un coup je me fait arracher, un coup je plane pas (donc plouf). Mais mon physique de gladiator fera la différence ... Après une heure et demi le vent commence à tourner offshore et à tomber. J'ai juste le temps de faire un dernier bords pour rentrer avec de l'eau aux genoux et un éléphant qui me tire dans les bras. Il était long ce putain de bords.

Le soir on se prends un apéro à la piscine. Un deuxième au campement avec du Samos. C'est du Muscat grèque, pas du fromage !

 

Mardi 28 juillet

Nos amis décident de visiter le centre de l'île aujourd'hui. On en profite pour cherche un spot de vagues. On nous a dit que ça rentrait dans une crique au sud de Santa Maria. Il y a 25 knots sur tout l'ile, on part alors à la recherche du secret home wave local spot avec la carte et le GPS.

On trouve un spot. Il y a environ Toumy (0,5m). Le vent est side.
On grée 4,4 et 3,7. Je pars en 1er. Ben c'est dur (cmb). Le spot est très technique : shorebreak, vent très irrégulier (un truc à te faire regretter Mazerolles), "plage" en caillasse inacostable sous le vent, 4 baigneurs qui squattent la vague au milieu de la plage. Cindy ne sors donc pas, mais elle est pas malheureuse à bouquiner au soleil .

Au bout d'une heure, je fais une pause, c'est quand même moyen :S. Je discute avec un Français fraîchement arrivé. Il vient passer sur une autre plage plus au sud. Il y a pleins de windsurfers avec un gros niveau apparemment. Il m'a dit que je devrais aller las-bas. Hop, on plie les gaules (et les voiles) direction secret home wave local spot 2.

Et on le trouve. Effectivement, c'est bien mieux. La plage est bien plus grande, le vent est plus régulier et toujours bien side, les vagues plus grosses font jusqu'à 2 toumy (= 1 m, pour ceux qui ont suivi). Les gars surfent à tout va, ballancent des rotations ...

Picnic rapide avec des harents à l'huile. J'entrouvre la porte pour vider l'huile qui vient délicatement refaire tout le coté droit du camion ... 

Je sors en 4.4 + 86L et ca le fait bien. Le surf est un peu difficile. Quand t'as fait 1 roller avant de te faire exploser par le shorebreak, ben t'es content ! Ca vaut pas La Tranche. Mais l'eau est bonne, il y a de la place sur le spot. Un adresse à retenir !

Cindy continue ca session bouquinage/bronzette en prenant quelques photos. Les embruns sallés ont quelques peu terni nos lunettes, parebrises et l'objectifs de l'apareil photos .

Au retour, on passe par un (le ?) shop de l'île qui vent plus de fringues que de matos. La plupart des boards sur l'à®le est RRD ou Goya. En plus ils roulent en toyota Hiace. RRD + Hiace : ce sont des gens très bien ces grèques .

Le soit, cocktail devant la piscine.

 

Mercredi 29 juillet

Levé aux horeures (9h) pour tout ranger car on quitte Paros pour Naxos. Sur le port, c'est le gros bordel. Pas de files, pas de panneaux. Les bateaux chargent et déchargent à la queue toutes les demi-heures. Il y a un traffic monstre. Le vent est toujours là.

45 min de traversée sans vomir plus tard, nous voila sur Naxos. Sur le port, c'est le gros bordel. Pas de files, pas de panneaux. Les bateaux chargent et déchargent ... heu, je l'ai pas déjà dis ca ?
On file se garer en ville pour trouver un gyro pita (kebab) avant de filer sur le spot de l'aéroport. 

C'est tout plat. C'est dans un lagon où on a pied partout. Le spot est tribord contrairement à Paros (ben oui, les spots se font face). Y a vraiment beaucoup de camions sur la plage et beaucoup de planches sur l'eau.

Cindy sors en 4.4 + 86L. Après une petite sièste, je reste au bords pour prendre des photos. Journée repos pour moi. Je vent tombe rapidement. Les connard qui mettent la sic à fond pendant qu'ils sont sur l'eau se barrent. On reste sur le spot pour bouquiner au coucher du soleil.

On trouve un nouveau camping à coté du spot. Très calme et simple, mais pas d'accès internet ....

 

Jeudi 30 juillet

Le matin, rien. Ha si, un énorme bleu sur la hanche gauche du aux speedloopés.

On file sur le spot à 14h30, toujours dans notre lagon. On grée 5.0 + 95L pour moi et 4.4 + 86L pour Cindy.Petite session coaching pour cindy. Mais je comprends pas pourquoi elle n'accélère pas. Elle n'a pas assez de vitesse et du coup, les jibes ne marchent pas sur eau plate. Avec de la houle ca passe forcément.

Je fais quelques allez-retours sur eau plate, puis je me décide à traverser la passe du lagon pour aller en "haute mer". C'est bien plus sympas la-bas. Quasiment 4 toumy de Houle (2m) bien serrées. Je remonte un peu le long de la cote et la je trouve des petites vagues surfables : maps.google.fr
Le vent est side-on mais je suis un peu sous-toilé donc ca le fait. T'avais raté ca Thomas en 2007. Y a un spot de vague à Naxos ! J'y suis resté une bonne heure et demi. On était 4-5 à tout péter car tous les freestylers du dimanche sont dans le lagon. Le jibe au large est extra tellement il y a de creux. Coté plage, les vagues pètent puis se reforment ce qui laisse le temps de jiber tranquille ou de repartir en cas de chute. Il fut quand même faire gaffe à la "barrière" d'algues (genre étang de la Palme, Jacko) et aux cailloux qui sont très proches. Spot impossible aux débutants.

Il commence à se faire tard, je redescends dans le lagon pour rejoindre les autres et faire un peu d'aviation : tout droit, jibe, tout droit, jibe ... Je m'essaye au duckjibeplouf, au bodygrag et speedloupé (ca tourne pas).

On rentre au camping ou nous attends un Samos bien meilleur que l'autre avec une platrée de pates. Dodo à 10h45 pour tout le monde. La fatigue commence à se faire sentir (7 jours de vents sur 8 ).

 

Vendredi 31 juillet

Je motive Jean-Marc et Cindy pour aller naviguer dehors sur le spot de "petites" vagues. 

On grée comme d'hab 5.0 + 95 L pour moi et 4.4 + 86 L pour Cindy. 5.0 + 101L pour Jean-Marc. On sort dans le lagon et on remonte jusqu'à la passe. Cindy pars en 1er avant que je lui dise de "sortir pleine balle". Elle passe même sans planning. Jean-Marc traverse aussi mais se plante quelques mètres après la passe. Il faut dire que c'est particulièrement déventé à ce niveau. Il dérive et arrive sur la barrière de caillasse. Et il va devoir la passer à pied en portant son matos jusque dans le lagon. Il a plutôt bien géré en sacrifiant la peau de sa jambe sans abimer son matos. Mais ca l'a refoidit.

De son coté, Cindy est toute contente même si elle a jamais vu de houle si grosse. Mais elle est un peu sous toilée et préfère ne pas remonter au vent vers les vagues. 

Ben du coup j'y vais seul. Le vent est un peu plus side mais du coup c'est déventé là ou ca "déferle". Ca sera moins bien que la veille. 

Le soir, On se fait une petite visite du port de Naxos, une petite taverne (resto) et un petit cocktail en canapé extérieur face au port.

 

Samedi 1er Août

Journée repos. On en a tous plein ... les bras. On quitte le camping pour aller plus au sud, vers Mikri Vigla, le spot sur toutes les pubs de Naxos dans Wind et Planchemag. On passe devant le spot pour voir. Ca n'a pas l'air mal. Pas trop de kites même si c'est le seul spot pour eux. On descend plus au sud dans une crique abritée pour picniquer et plonger. En fin d'après midi, on s'enfonce dans les terres pour chercher des "cailloux" à visiter, dont la carrière de marbre. Dingue, une montagne entièrement en marbre toute découpée (voir photo). Le paysage change. Ca devient franchement champestre puis montagnard.

Le soir, on squatte sur la plage avec un bon Samos.

 

Dimanche 02 Août

On est levé tôt (9h) par le soleil et le manque de sport. Petit dej sur la plage puis on file à Mikri Vigla :maps.google.fr
On grée comme d'hab 5.0² + 95 L et 4.4² + 86 L. Il y a pas mal de kites sur le spot dont beaucoup de débutants. Mais ils longent le bords et ne sont en fait pas trop génant. Le spot est très bump'n jump et assez grand. A fond, il y a une petite île avec une petite chapelle. Certains s'arrêtent pour sonner la cloche pendant que leur copains tiennent le matos. Ben oui, y a des caillous partout. Seulement un petit escalier qui plonge dans la mer.

Je m'entraine aux grabs, Cindy aux jibes. Jean-Marc et moi avons fait le tour de la petite l'île en planche.

Sur le spot on rencontre un couple de copains kiteux (oui mais alors en fait, on étaient copains avant qu'ils soient d'être kiteux ...). On se donne rencard pour le soir.

On plie des voiles vers 16h direction un nouveau camping vers Plaka. Il commence à faire faim. Le déjeuner sera fait à 17h au resto . Le soir apéro et resto à Naxos. 

 

Lundi 3 Août

Dernier jour de vent. Pour changer, on se lève tard et on mange tard. Fatalement, on part donc tard sur le spot. Ca sera l'aéroport, près de Naxos. Y a vraiment pas grand chose en vent. 
On grée quand même 6.5 + 95L et 5.8 + 86L. Ca tombe après quelques bords. Jacqueline est contente car c'est un temps idéal pour elle. Elle planne en Carve 122 + 5.7. Elle arrive presque à mettre les straps. De notre coté, bain de soleil + coaching.

Le vent reprends des tours vers 19H. Juste le temps de faire quelques bords pour bien finir la journée. 

 

Mardi 04 Août

Pétole annoncée. On quitte le camping pour aller visiter le nord et l'est de l'île. On pic-nique + plonge dans une petite crique. On roule quelques heures dans un paysage franchement montagnard.

Le soir, dodo sur un plateau à 10 mètres de la mer. Joli. 

 

Mercredi 05 Août

On part visiter la pointe extrème sud de Naxos. Ca se fini d'ailleurs en piste. On y trouve une petite crique pour manger et plonger. Cindy ramasse quelques "coquilles" d'oursins pour décorer le camion.

On repart jusqu'au port, c'est à dire à l'opposé de l'île pour prendre notre bâteau qui part à 18h. On quitte le quai avec le couché de soleil et le levé de lune simultané .

Après 4 heures de croisière entourée de fumeurs et jeunes qui écoutent de la musique avec leur téléphone portable, on débarque enfin à Athène. On trace vers la côte pour trouver un squat pour la nuit. Il est déjà 1h30 du mat. On trouve un bout de terrain près de la côte sous un olivier. On s'endormira sous les aboiements du chien du voisin et des branches d'oliviers pleines de fruits qui tapent sur la carrosserie avec le vent . 

 

Jeudi 06 Août

On a une journée a tuer avant de prendre le férry à Patra. On ira donc picniquer + plonger (pour changer) à Nafplio, dans le Péloponèse : maps.google.fr
Ensuite, petite excusion culturelle à Epidavros : maps.google.fr
Nous pourrons y voir ... ben vous verrez vous même sur les photos ... 

 

Vendredi 07 Août

Pincemi et pincemoi sont dans un bâteau. Pincemi tombe à l'eau ... 

Ben aujou'd'hui, bâteau de Patra à Venise. On paufine ses manoeuvres en lisant Ouind et PM. Et on se fait chier comme à l'aller ... 

 

Samedi 08 Août

Débarquement à Venise à 9h. On remet les montres à l'heure. Débarquement à Venise à 10h. C'est parti pour 13h d'autoroute.

Problème au tunnel du Mont Blanc. 90 min d'attente. Allez hop, même pas peur, on prend le col du Petit Saint Bernard : maps.google.fr
C'est parti pour les lacets sur une route mouillée avec un camion en propulsion. 2 gros SUV me collaient un peu trop, genre "il avance pas le Nantais !". Après 2 épingles prises avec un peu trop de relance, y a le cul qui se barre pour passer devant. Je récupère pas trop mal. Cindy, à la place du mort, passe du vert au bleu (très joli). Les 2 4x4 prennent leurs distances. Faudrait que j'essaye cet hiver avec de la neige en plus. 

Arrivé en haut, ben on avait la clim dans le camion (qui en a pas). 30°C à Venise, 12°C à 2000 mètres. On avait de l'air frais qui arrivait dans le cam. 

Très joli le col avec la frontière.On a la classe à débarquer en tong et Tshit quand tout le mon est en pompes de rando et polaire. Spécial dédicace à Nicolas le Saint Bernard. On a hésité à gréer pour prendre une photo mais il commence à pleuvoir.

En tout cas, c'est beau. Allez on se casse ! 

 

Dimanche 09 Août

Après une nuit sur une aire d'autoroute près de Clermont-Ferrand, on rentre tranquillement à Nantes. Arrivée à 12h30.

 

Bilan du trip

4 personnes
2 camions et une remorque
23 jours de trips
6 campings
80 heures de ferry
26 heures d'autoroute
460 litres de gazoil (pardon aux ours polaires)
15 kg de taziki
10 poulpes dézingués en apéro
4 bouteilles de Samos
1 baril crème solaire
4 plongées masque/tuba
6 excursions culturelles (visite de cailloux)
5 kg de poussière sur le camion
1 litre d'huile moteur consommé

13 jours sur les îles
11 jours de vent (plus de 15-20 noeuds)
9 navigations
4 jours de repos dont 2 de pétole
9 ampoules dont 0 éclatées
2 sorties on the rocks avec le matos
1 pied de mat de pété

spécial thanks aux kiteux Charles et Sandrine
spécial thanks au speedeu Philippe et à sa famille
spécial thanks à nos lecteurs ragondins qui nous ont répondu (ou pas)
spécial thanks à nos lecteurs non ragondins qui n'ont pas pu nous répondre
spécial thanks au concessionnaire Toyota Nantes qui lavera le camion après avoir fait la courroie de distribution 

C'est quand qu'on repart dans les Cyclades ?



 
© Funboard44 - Reproduction interdite sans autorisation - Pour toute utilisation commerciale ou tirage, merci de nous contacter
Site fonctionnant sous Joomla! & phpBB - Conception & réalisation 2CIS / Funboard44

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d'Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash